Guide de la santé

hygiene8(1)

Chaque enfant bien portant a parfois des maladies aiguës au cours desquelles il a plus que jamais besoin de repères auprès de personnes familières. Ces jours-là, il demande à être compris dans ses besoins particuliers et accompagné de façon bienveillante.

Il nous  parait essentiel de collaborer ensemble et de vous donner des repères et des conseils pour envisager sereinement les maladies et pour vous rassurer.

En accord avec notre médecin référent, la mission de la structure est de veiller à l’application des mesures préventives d’hygiène générale, de santé et sanitaire ; et des mesures à prendre en cas de maladie contagieuse, d’épidémie ou d’autres situations dangereuses pour la santé de vos enfants.

Aussi un protocole médical est rédigé et se situe  dans les locaux de la structure. Il stipule le contenu de la pharmacie et  les conduites à tenir selon l’état de l’enfant ou du personnel : fièvre, plaie, chute… Il informe tout usager des procédures d’hygiène à appliquer.

Chaque année, nous sommes confrontés quotidiennement à divers symptômes : nez qui coule, toux ou fièvre des enfants dont nous avons la charge et nous devons réagir de manière adaptée.

Les tout petits tombent souvent malades car leur système immunitaire n’est pas encore mature. Mais pas de panique, car les maladies de la vie courante participent à la construction du système immunitaire du jeune enfant. Ainsi, chaque fois qu’un enfant tombe malade, son organisme apprend à se défendre, notamment en fabriquant des anticorps.

Il peut être vrai que la vie en collectivité favorise la transmission des infections. C’est la raison pour laquelle les enfants accueillis en structure sont malades plus souvent et plus tôt que ceux gardés à domicile.

Ces infections peuvent être d’origine virale ou bactérienne et  n’induisent donc pas toujours le même traitement ou l’importance de la contagiosité.

 Il est donc primordial pour le personnel de la structure d’avoir connaissance par les parents de la survenue d’une maladie contagieuse à la maison , ainsi  que tout symptôme et traitement en cours ou simple médicament donné avant l’arrivée à la crèche, afin de mettre en place le plus rapidement possible  les mesures préventives d’hygiène indispensables et d’en informer les autres familles.

 Ainsi, si un enfant arrive porteur de symptômes d’une maladie dans la structure, il  pourra être accepté seulement après que la directrice ou la personne en continuité de direction ait exprimé son accord. Elles  seront les seules juges pour  garder ou non l’enfant malade en collectivité.

Il est important de signaler que pour chaque enfant malade, présentant une forte  fièvre, des vomissements ou une diarrhée importante, la fréquentation de la collectivité, n’est pas souhaitable. Le retour du sujet malade en collectivité dépend de l’avis du médecin traitant.

En cas de maladie contagieuse relevant par exemple  d’une éviction de collectivité, la directrice ou la personne en continuité de direction s’assure que l’enfant réunit bien les conditions autorisant le retour à la collectivité

Lorsque l’état de santé d’un enfant se dégrade en cours de journée, le personnel prévient les parents au plus tôt. Si l’état de santé  est tel qu’il est impossible de maintenir l’enfant dans des conditions satisfaisantes jusqu’à son départ, il pourra être demandé aux parents de venir le chercher rapidement. S’il s’agit d’un cas d’urgence, la directrice ou la personne en continuité de direction prendra les mesures nécessaires et avisera la famille.

 Lors de l’inscription, les parents remplissent les informations nécessaires pour les joindre en cas d’urgence ou d’autres personnes à joindre, ainsi que les coordonnées du médecin traitant. Une autorisation parentale de transporter l’enfant à l’hôpital est demandée à l’inscription.

Dans l’intérêt de l’enfant, les parents s’obligent à actualiser en permanence ces données pour que le personnel de la structure puisse agir le plus rapidement possible.

 

image santéLES CONDUITES A TENIR

Dès l’arrivée de l’enfant, l’équipe doit être informée de son état de santé de l’enfant, des symptômes,  des traitements médicamenteux en cours,et ce, dans un souci d’une prise en charge de qualité de votre enfant, d’éviter les surdosages, comprendre l’enfant dans ses besoins et assurer son confort et son bien-être du mieux possible.

Malgré cette transparence, et comme le stipule notre règlement de fonctionnement, l’équipe, sous l’autorité de la directrice et ses adjointes, se réserve le droit de ne pas accepter d’accueillir votre enfant si elle estime que son état de santé ne lui permet pas de supporter la collectivité.

L’éviction temporaire de votre enfant est une mesure momentanée qui peut être mal vécu et mal comprise par vous et votre enfant. Nous vous rappelons que cette éviction vise à limiter la contagiosité d’une infection.

Le réflexe essentiel pour limiter toute propagation de l’infection est le lavage des mains.

Celui-ci doit être fait… à chaque fois que l’on y pense mais aussi avant de préparer le repas, de manger, de donner à manger, avant et après chaque change, après s’être mouché, avoir toussé ou éternué, après le passage aux toilettes. Le lavage des mains doit se faire sous l’eau chaude en frottant  30 secondes avec  un savon désinfectant sans oublier les poignets, le dos de la main, entre les doigts et les ongles. Rincer et sécher les mains avec un papier à usage unique. Il est important d’enseigner ces réflexes aux enfants.

Attention en cas de gastro-entérite, il est fortement  recommandé de se laver les mains avec une solution hydroalcoolique, la transmission de cette maladie se faisant principalement par contact direct.

Il nous paraissait important de vous donner des repères et des conseils sur les affections infantiles les plus fréquentes pour vous  aider à envisager ces maladies sereinement, à soulager  les enfants et rassurer les parents.

Nous restons à votre disposition pour toute demande d’information complémentaire.

N’hésitez pas à nous contacter.

 

Share Button